> Accueil > Les Informations > Les dossiers d’actualités > L’Europe fête son acte fondateur
Les dossiers d’actualités
Imprimer cette page 25-03-2007 00:00

L’Europe fête son acte fondateur

Le traité de Rome, signé le 25 mars 1957 par six pays - l’Allemagne, la France, l’Italie, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas -, instaure la Communauté économique européenne (CEE), communément appelée "Marché commun" et la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom). En inscrivant la solidarité dans le cadre des politiques communes, le traité de Rome ouvre une ère de paix sans précédent dans l’histoire européenne.

Regarder les cinquante dernières années et les cinquante années à venir

Le 25 mars, à l’initiative de la Présidence allemande du Conseil de l’Union européenne, les vingt-sept États membres ont fait une déclaration commune "des responsables de l’Union", formule qui recouvre non seulement le conseil, mais aussi l’ensemble du triangle institutionnel - Conseil de l’UE, Parlement européen, Commission européenne.

Cette déclaration énonce les valeurs et les ambitions de l’Europe. Elle vise également à confirmer la volonté commune des Européens, après cinquante ans d’intégration, de concrétiser ces ambitions. Dans ce texte, les Vingt-Sept se donnent l’objectif d’asseoir l’Union européenne sur des bases communes rénovées d’ici aux élections au Parlement européen de 2009.

Les États membres avaient mené des consultations avec la Présidence allemande sur l’élaboration du texte, auxquelles ont également pris part le président du Parlement européen, Hanz-Gert Pöttering, et le président de la Commission européenne, José Manuel Durão Barroso.

La déclaration de Berlin

Catherine Colonna avait été désignée par le président de la République pour exprimer la position de la France sur ce texte : redonner du souffle et de l’impulsion au projet européen. Le 2 février, à Berlin, elle a ainsi exprimé la volonté des Français de donner un nouvel élan à la construction européenne. Selon la position française, la déclaration de Berlin devait identifier les défis de l’Union et affirmer la volonté d’action collective des États membres.

Aller plus loin

-  La déclaration de Berlin (version pdf) des chefs d’Etat et de gouvernement, le 25 mars 2007, sur le site de la présidence allemande du Conseil de l’UE
-  Le débat préalable au Conseil européen des 8 et 9 mars 2007 avec Catherine Colonna, sur le site de l’Assemblée nationale
-  Discours au sujet de la Déclaration de Berlin de Frank-Walter Steinmeier, ministre fédéral des Affaires étrangères, le 14 mars 2007, devant le Parlement européen

Thèmes


Accueil ThématiqueToute l'information gouvernementale en continuLes chantiersLe GouvernementParticipez aux forums
République Française   |   SIG © 2006   |   Plan du site   |   Infos Site   |   Version Mobile   |   Màj : 04/06/2007, 14:10