Actualités
Imprimer cette page 28-11-2006 12:56
Gilles de Robien, Photo : ministère de l’Education nationale

Une nouvelle feuille de route pour la formation des maîtres

Pour Gilles de Robien, "il était devenu urgent de rénover la formation des futurs professeurs". Il a donc transmis au Haut conseil de l’éducation (HCE), le 27 novembre 2006, un projet de cahier des charges rénové de la formation des maîtres. Une formation adaptée au socle commun de connaissances avec, en point de mire, l’intégration des IUFM à l’Université.

Le Gouvernement souhaite confier la formation des maîtres aux universités au motif que le parcours des étudiants doit être mieux articulé à leur projet professionnel. Pour Gilles de Robien, une telle intégration "permet de construire une vraie continuité entre la formation académique et la formation professionnelle".

Une formation tournée vers le monde du travail

Le principal changement apporté dans le cahier des charges répond à un souci exprimé par les jeunes professeurs : bénéficier d’une formation plus pratique.

C’est pourquoi le document présenté par Gilles de Robien a pour grand principe l’alternance, un va-et-vient entre contact avec la classe, formation en IUFM et recherche universitaire. "Le futur professeur doit connaître la réalité du monde, la réalité du marché de l’emploi, la réalité sociale dans lesquelles devront s’insérer ses élèves", a précisé le ministre, pour qui les stages permettront de nourrir l’expérience des jeunes maîtres.

Ces stages, Gilles de Robien souhaite qu’ils soient aussi l’occasion de faire l’expérience directe du travail en entreprise, pour les étudiants mais aussi pour les enseignants de l’IUFM. 

Continuité de la formation

Une formation plus continue implique, d’une part, que la formation débute en amont du concours de recrutement et, d’autre part, que le jeune enseignant soit accompagné après son année de formation, en aval.

Le cahier des charges prévoit donc des cursus universitaires pré-professionnalisants. Ceux-ci devront faciliter l’approche de la polyvalence pour les professeurs des écoles et de la bivalence pour les professeurs du secondaire, par des CAPES dits "bivalents". Des diplômes permettant à des professeurs d’enseigner deux disciplines.

Avant même l’entrée en IUFM, ces cursus devront proposer aux candidats des stages d’observation en milieu scolaire. Après le concours, le cahier des charges prévoit d’étaler sur trois ans la formation professionnelle. Les nouveaux professeurs acquérront progressivement leur autonomie.

Une formation mieux évaluée

En matière d’évaluation, le cahier des charges définit dix grandes compétences professionnelles attendues des jeunes enseignants, d’après un rapport rendu par le HCE le 31 octobre 2006.

Dans la mesure où la formation des maîtres est confiée à l’Université, le cahier des charges apporte des changements dans l’évaluation de la formation des maîtres. C’est ce qui a poussé le Gouvernement à prévoir la création d’une Commission nationale d’évaluation de la formation des enseignants.


En savoir plus


-   Le discours de Gilles de Robien, sur le site du ministère de l’Education nationale
-   Le rapport sur la formation des maîtres rendu par le HCE le 31 octobre 2006, sur le site du HCE (format pdf)

Chantiers

Education : de nouvelles orientations pour l’Ecole

Promouvoir l’égalité des chances à l’école, favoriser la réussite de tous les élèves et assurer une meilleure insertion des jeunes dans la vie professionnelle : pour répondre aux préoccupations des Français, le Gouvernement fixe au système éducatif des objectifs concrets. Depuis 2002, il met en place des réformes sur le long terme pour rendre l’école plus juste et plus efficace : adoption d’une nouvelle loi d’orientation pour l’école, relance de l’éducation prioritaire et rapprochement entre université et monde du travail.
24-07-2006 16:21

Les dossiers

L’élection présidentielle 2007

L’élection présidentielle 2007 a eu lieu les 22 avril et 6 mai. Ce scrutin est un rendez-vous citoyen essentiel de la vie politique française. Elu au suffrage universel, le chef de l’Etat dispose d’attributions importantes.
23-04-2007 00:00

Les autres dossiers


Accueil ThématiqueToute l'information gouvernementale en continuLes chantiersLe GouvernementParticipez aux forums
République Française   |   SIG © 2006   |   Plan du site   |   Infos Site   |   Version Mobile   |   Màj : 04/06/2007, 14:18