Actualités
Imprimer cette page 8-12-2006 12:41
Vignes ; Photo AFP

Soutien à la filière viticole : le Gouvernement veut aller plus loin

Dominique de Villepin s’est rendu dans l’Hérault, le 8 décembre 2006. A l’occasion de la visite d’une cave coopérative, il a abordé des questions relatives à la viticulture. Pour le Premier ministre, le Gouvernement doit permettre aux viticulteurs de vivre de leur travail tout en développant et transmettant leurs exploitations.
-  Le discours

Poursuivre l’effort de solidarité

Après avoir obtenu une distillation de crise auprès de la Commission européenne, le Gouvernement avait pu décider d’une aide de trésorerie exceptionnelle à destination, notamment, des viticulteurs.

Ceux-ci pourront souscrire à la distillation "alcool de bouche", ouverte depuis le 1er octobre 2006. C’est ce qu’a souhaité Dominique de Villepin. Cette mesure s’ajoutera à une simplification des règles d’attribution des aides, évaluées à 30 millions d’euros en 2006.

Pour les exploitations les plus fragilisées, les cotisations sociales seront à nouveau reportées. le report concernera 60 % de leur montant. Un pourcentage qui pourrait, après examen du ministre de l’Agriculture, s’élever à 100 % pour les "situations les plus difficiles", a précisé le Premier ministre.

Préparer l’avenir de la viticulture française

Afin d’établir un dispositif d’aides plus efficace, Dominique de Villepin et Dominique Bussereau ont fait une proposition : "expérimenter en Languedoc-Roussillon une déconcentration de l’attribution des aides à l’export au niveau du préfet de région".

Le Premier ministre compte sur la recherche et l’innovation pour renforcer la compétitivité des exploitations françaises. "Notre pays est aux avant-postes en matière de recherche agronomique. C’est un atout considérable pour construire ensemble l’avenir de votre filière", a-t-il déclaré.

Restructuration, rapprochement des entreprises, mais aussi facilitation des investissement : un dispositif doté de 55 millions d’euros sera par ailleurs opérationnel début 2007. Le montant provient des contrats de projets et de programmes européens.

Enfin, le ministre de l’Agriculture a décidé de confier à l’observatoire des distorsions de la concurrence une expertise ciblée sur le secteur viticole. L’objectif est de mieux défendre les intérêts de la filière française, notamment dans le cadre de la réforme de l’organisation commune du marché viticole.


En savoir plus


-  Le discours du Premier ministre, sur ce site
-   L’OCM et la réforme de la filière vinicole, sur le portail de l’UE
-   Filière viticole : le rapport Pomel propose une feuille de route, article d’actualité du 30 mars 2006, sur ce site

Chantiers

Agriculture : Une nouvelle dynamique pour l’espace rural

Les agriculteurs, et plus généralement les populations des zones rurales, vivent aujourd’hui des mutations profondes. Le Gouvernement les accompagne dans leurs efforts d’adaptation à un nouveau contexte international et à l’évolution des besoins de la société. Objectif : assurer à l’agriculture française la pérennité de son premier rang européen en répondant à plusieurs défis - économique, sanitaire, environnemental, territorial.
22-02-2007 15:49

Les dossiers

L’élection présidentielle 2007

L’élection présidentielle 2007 a eu lieu les 22 avril et 6 mai. Ce scrutin est un rendez-vous citoyen essentiel de la vie politique française. Elu au suffrage universel, le chef de l’Etat dispose d’attributions importantes.
23-04-2007 00:00

Les autres dossiers


Accueil ThématiqueToute l'information gouvernementale en continuLes chantiersLe GouvernementParticipez aux forums
République Française   |   SIG © 2006   |   Plan du site   |   Infos Site   |   Version Mobile   |   Màj : 04/06/2007, 14:14