Actualités
Imprimer cette page 9-06-2005 13:21
entretien entre Michèle Alliot-Marie et un ancien combattant -  photo AFP

Indochine : première journée nationale d’hommage aux morts pour la France

Mercredi 8 juin, une cérémonie a eu lieu, pour la première fois, en hommage aux 100 000 soldats français morts pour la France en Indochine. Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense et Hamlaoui Mekachera, ministre délégué aux Anciens combattants, ont participé à cette commémoration.

Le massacre de la guerre d’Indochine


L’Indochine comprenait la Cochinchine, l’Annam, le Tonkin, le Laos, et le Cambodge. Tous ces territoires ont été colonisés par la France en 1884. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945, les Vietnamiens ont souhaité déclarer leur indépendance.

Ce fut alors le début de la guerre d’Indochine, avec l’envoi par la France d’un grand nombre de soldats, pour maintenir son contrôle sur sa colonie indochinoise.

En 1954, les forces communistes ont vaincu l’armée française à la bataille de Diên Biên Phu, dans laquelle la France avait envoyé des troupes dans une cuvette avec un sol plat permettant d’installer un aérodrome pour une confrontation classique sans avoir la puissance de feu suffisante. Les colonies acquirent alors leur indépendance.

Une journée nationale de commémoration

La journée nationale d’hommage aux "Morts pour la France" en Indochine a été instituée par le décret du 26 mai 2005. Chaque année, le 8 juin sera la date officielle de commémoration des victimes de la bataille de Diên Biên Phu.

Cette date correspond au jour de l’inhumation du soldat inconnu d’Indochine à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette (Pas-de-Calais) en 1980.

Des cérémonies se sont déroulées à Paris mais aussi dans chaque département, à Mayotte, Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, à Saint-Pierre-et-Miquelon et dans les îles Wallis et Futuna.

Les préfets ont organisé ainsi des commémorations devant les monuments de leur département les plus appropriés.

Le Mémorial national des guerres en Indochine à Fréjus a été désigné comme le lieu symbolique qui sera honoré à cette date tous les ans.

Les cérémonies du 8 juin 2005

Lors de la cérémonie en présence de Michèle Alliot-Marie, un cercueil contenant la dépouille d’un soldat inconnu était présent. La ministre de la Défense lui a rendu hommage « Il est tombé là-bas, il y a plus de 50 ans, quelque part au bord de la Nam Youn, dans la plaine de Diên Biên Phu, ultime théâtre de ce drame dont la grandeur nous dépasse. A travers lui, c’est à l’ensemble de ses camarades que nous rendons hommage ».

Ce combattant faisait partie d’un groupe de 13 soldats dont les restes ont été découverts en décembre 2004 sur le site de Diên Biên Phu. Il sera ultérieurement inhumé à la nécropole de Fréjus.

Hamlaoui Mekachera, ministre délégué aux Anciens combattants a mis fin à ce premier hommage aux "Morts pour la France" par le ravivage de la flamme, sous l’Arc de Triomphe.


Thèmes

Cet article se rattache à ...

En savoir plus


-   Le décret du 26 mai 2005, sur le site du ministère de la Défense.
-   8 juin : hommage aux « Morts pour la France » en Indochine, sur le site du ministère de la Défense.
-   Discours de Michèle Alliot-Marie, sur le site du ministère de la Défense.

Les dossiers

L’élection présidentielle 2007

L’élection présidentielle 2007 a eu lieu les 22 avril et 6 mai. Ce scrutin est un rendez-vous citoyen essentiel de la vie politique française. Elu au suffrage universel, le chef de l’Etat dispose d’attributions importantes.
23-04-2007 00:00

Les autres dossiers


Accueil ThématiqueToute l'information gouvernementale en continuLes chantiersLe GouvernementParticipez aux forums
République Française   |   SIG © 2006   |   Plan du site   |   Infos Site   |   Version Mobile   |   Màj : 04/06/2007, 14:34