Actualités
Imprimer cette page 2-10-2006 00:00
Christian Estrosi - Photo : AFP

Développer la co-modalité des transports

Christian Estrosi est intervenu, le 2 octobre, lors de l’ouverture du colloque "Les nouveaux contrats de projets Etat-régions, l’aménagement du territoire par le rail".

Face à la croissance des échanges au sein de l’Union européenne, le développement de la co-modalité constitue un enjeu majeur. La co-modalité comprend :
-  la multimodalité, qui est l’utilisation complémentaire d’au moins deux modes de transport, par exemple la route et le rail ;
-  le report modal, qui consiste à substituer un mode de transport à un autre.

L’objectif de cette politique des transports est d’améliorer la compétitivité de l’économie, en développant les parts de marché des modes alternatifs, et de réduire la saturation des réseaux puisque la route représente 80 % du trafic en tonnes kilomètres. Parallèlement, il s’agit de préserver l’environnement, en limitant les émissions de gaz à effet de serre, et de maîtriser la consommation d’énergie d’origine fossile.

Impulser le report modal route / fer

L’offre de report modal est actuellement insuffisante par rapport à la demande.

Concernant les réalisations, les voies possibles de progrès s’articulent autour de deux axes :
-  l’optimisation, avec notamment une utilisation plus intensive de certaines lignes ou la circulation de trains plus longs ;
-  la mise à niveau des infrastructures ferroviaires et de leur utilisation, en particulier pour la circulation des navettes d’autoroutes ferroviaires ou pour la circulation des conteneurs dans les tunnels.

D’autre part, les contrats de projets Etat-régions sont désormais recentrés sur les infrastructures de transport autres que la route. Un programme de développement et de modernisation des itinéraires sera, d’ailleurs, mis en place en 2007.

Tous les mandats de négociation des contrats de projets comportent un volet Transport ferroviaire. L’enjeu est de renforcer l’accessibilité, particulièrement des villes moyennes qui constituent l’ossature centrale de l’aménagement du territoire. Attractivité et compétitivité dépendent notamment de la simplicité et de la fluidité des échanges.

Ce volet représente un engagement de 2,6 milliards d’euros, dont 1,3 destinés à la co-modalité au profit des premiers projets contractualisés.

Le renforcement des partenariats, enfin, entre l’Etat, les collectivités et les opérateurs publics ou privés, permettra, dès début 2007, d’ouvrir de nouveaux chantiers.


En savoir plus


-  Le discours de Christian Estrosi, sur le site du ministère de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire

Les dossiers

L’élection présidentielle 2007

L’élection présidentielle 2007 a eu lieu les 22 avril et 6 mai. Ce scrutin est un rendez-vous citoyen essentiel de la vie politique française. Elu au suffrage universel, le chef de l’Etat dispose d’attributions importantes.
23-04-2007 00:00

Les autres dossiers


Accueil ThématiqueToute l'information gouvernementale en continuLes chantiersLe GouvernementParticipez aux forums
République Française   |   SIG © 2006   |   Plan du site   |   Infos Site   |   Version Mobile   |   Màj : 04/06/2007, 14:18