> Accueil > Les chantiers > Sécurité routière

Sécurité routière : Le combat contre la délinquance sur les routes

Mise à jour : 01-03-2007

La synthèse

Depuis son entrée en fonction en 2002, le Gouvernement a mené une lutte sans relâche contre un fléau national : l’hécatombe routière. Renforçant les contrôles, développant l’arsenal répressif, multipliant les opérations de prévention, mettant l’accent sur l’éducation, il a mobilisé et fait travailler ensemble services de l’Etat, collectivités, associations, entreprises. Avec des résultats encourageants, dont témoigne la baisse du nombre des tués, qui est passé de 7 720 en 2001 à moins de 5 000 en 2006.

Verbatim

Illust:portrait chirac, 1.4 ko, 50x68
"Nous ne saurions accepter que la route reste, au milieu de la civilisation, un îlot de barbarie et d’inconscience. Il n’y a aucune fatalité à ce que tant de Français et d’Européens périssent sur les routes". Jacques Chirac, président de la République, préface à la note de la Fondation Robert Schuman "Pour en finir avec l’hécatombe routière", le 26 juin 2003.

Illust:portrait villepin, 1.6 ko, 50x69
"La sécurité routière, c’est un grand chantier du président de la République, et j’entends le mener à bien avec détermination. Il a permis de sauver plus de 2000 vies par an : c’est dire à quel point il s’agit d’un enjeu vital pour notre société." Dominique de Villepin, Premier ministre, conférence de presse du 30 juin 2005.

Illust:portrait perben, 1.4 ko, 50x68
"Nous ne devons pas perdre de vue la nécessité humaine de ce combat. La sécurité routière, ce ne sont pas seulement des statistiques et des chiffres, ce sont surtout des personnes et des souffrances individuelles... qui sont toutes inacceptables. Dominique Perben, ministre des Transports, intervention dans l’Yonne, le 22 février 2007.

Discours


Chiffres clés


Près de 10 000

C’est le nombre de vies épargnées sur les routes depuis 2002. (Observatoire national interministériel de sécurité routière)

Moins de 5 000

... personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route en 2006 (décès à 30 jours), ce qui représente une baisse de 11,6 % par rapport à 2005. (Résultats provisoires - Observatoire national interministériel de sécurité routière)

28 %

... des personnes tuées sur la route en 2005 étaient des jeunes âgés de 15 à 24 ans, alors qu’ils représentent 13 % seulement de la population. (Observatoire national interministériel de sécurité routière)

1 000

C’est le nombre de radars automatisés (fixes et embarqués) déployés sur le territoire au 31 décembre 2005. (Ministère de l’Intérieur)

102 421

... prêts avaient été accordés, au 31 décembre 2006, dans le cadre du dispositif "permis à 1 euro", depuis sa création le 3 octobre 2005. (Ministère de l’Équipement - DSCR)

Textes de référence


Accueil ThématiqueToute l'information gouvernementale en continuLes chantiersLe GouvernementParticipez aux forums
République Française   |   SIG © 2006   |   Plan du site   |   Infos Site   |   Version Mobile   |   Màj : 04/06/2007, 14:11