> Accueil > Les chantiers > Economie

Economie : Une politique de soutien à la croissance et à l’innovation

Mise à jour : 30-01-2006

La synthèse

Le Gouvernement a choisi la relance de la croissance par l’activité et par l’emploi. Il a aussi mis en place, depuis 2002, les bases d’une "politique industrielle" d’un nouveau type, qui vise d’abord à mettre en réseau tous les acteurs de l’économie et de l’innovation.

Verbatim

Illust:portrait chirac, 1.4 ko, 50x68
"Nous allons conquérir de nouvelles positions, et nous placer aux avant-postes de l’innovation industrielle et de la recherche." Jacques Chirac, président de la République, à Reims, le 30 août 2005.

Illust:portrait villepin, 1.6 ko, 50x69
"Je veux favoriser une croissance qui profite à chacun, une croissance qui redonne du pouvoir d’achat à tous les Français, une croissance qui produise des emplois : une croissance sociale." Dominique de Villepin, Premier ministre, conférence de presse du 1er septembre 2005.

Illust:portrait loos, 1.6 ko, 50x69
"Faire travailler les meilleurs ensemble, organiser les réseaux de compétences sur les filières ou des projets communs, c’est une des clés du succès de l’innovation et de la compétitivité." François Loos, ministre délégué à l’Industrie, discours sur les pôles de compétitivité, à Lyon, le 12 juillet 2005.

Discours


Vidéo

L’apprentissage dans les grandes entreprises

Durée : 2’46"

Chiffres clés


1 milliard d’euros

... de plus, pour la prime pour l’emploi, en 2006 et 2007 (Projet de loi de finances 2006).

60 %

C’est la valeur du bouclier fiscal mis en place dès 2006 et garantissant que, désormais, le montant total des impôts directs nationaux et locaux ne pourra excéder 60 % de l’ensemble des revenus du contribuable français (PLF 2006).

10 milliards d’euros

... de capacité d’investissement public supplémentaire dégagés d’ici à la fin 2006 pour réaliser des projets de grandes infrastructures (Minéfi).

+ 22 %

En 2004, plus de 11 170 entreprises ont été créées ex nihilo dans les secteurs technologiquement innovants, soit une progression de 22 % par rapport à l’année 2003 (Minéfi).

+ 19 %

En 2004, les investissements en capital-risque atteignent 396 millions d’euros, soit une augmentation de 19 % par rapport à 2003 (Minéfi).

Textes de référence



Accueil ThématiqueToute l'information gouvernementale en continuLes chantiersLe GouvernementParticipez aux forums
République Française   |   SIG © 2006   |   Plan du site   |   Infos Site   |   Version Mobile   |   Màj : 04/06/2007, 14:11