Fiches
Imprimer cette page 23-03-2005 15:34

Radars : "le contrôle sanction automatisé"

Décidé par le Comité interministériel de Sécurité routière du 18 décembre 2002, mis en place à partir de la fin 2003, le contrôle sanction automatisé a fait reculer l’insécurité routière.

Selon l’évaluation menée par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, ce recul est très perceptible au niveau des emplacements des radars automatiques où l’on note une baisse de plus de 85% des accidents par rapport à 2003. Chaque conducteur français voit désormais sa vitesse contrôlée en moyenne plus de deux fois par mois. Le taux de dépassement de la vitesse autorisée au niveau des radars est extrêmement faible (0,3%).

Un dispositif en place sur l’ensemble du réseau routier

Les radars automatiques ont été installés le long des routes, à des endroits "accidentogènes" signalés par les préfectures. Les usagers sont informés de leur localisation, l’objectif étant d’obliger les conducteurs à respecter les limites de vitesse.

De 400 à la fin de l’année 2004, leur nombre doit passer à 1000 d’ici à la fin 2005. La répartition par type de réseaux routiers est de : 12 % sur les autoroutes, 22,5 % sur les voies rapides et 65 % sur les routes à double sens. Fin décembre 2004, 25 radars ont été installés sur des routes départementales et 7 sur des voies communales. Les radars nouvellement installés sont des radars de 2ème génération qui permettent, notamment, le paramétrage à distance et la télémaintenance.

L’efficacité du contrôle

Les radars sont équipés pour photographier automatiquement les véhicules dépassant les vitesses autorisées. Ils déclenchent avec leurs flashes un processus entièrement informatisé, de la prise de vue au règlement des amendes par les contrevenants, en passant par l’identification du propriétaire du véhicule et l’envoi du PV.

Les radars contrôlent tous les véhicules sans exception. Concernant les deux roues, certains dispositifs fixes parviennent maintenant à photographier la plaque des motocyclistes, jusqu’ici difficilement repérable par les flashes. Pour contrôler les camions, des appareils en cours d’installation auront la capacité de se déclencher différemment suivant le type de véhicule.

Un premier bilan concluant

Au 31 décembre 2004, les radars avaient relevé 1 800 000 infractions commises par des véhicules immatriculés en France. Parmi celles-ci, plus de 88,5 % concernaient un excès de vitesse de moins de 20 km/h, et 0,5 % de plus de 50 km/h (grand excès de vitesse).

Le Centre national de traitement installé à Rennes a traité 500 000 courriers en réponse aux 1 600 000 avis de contravention envoyés. Environ 60% des courriers désignaient un autre conducteur que le propriétaire du véhicule.

La mise en place du contrôle sanction automatisé a coûté 101 millions d’euros en 2003-2004. Le montant des amendes encaissées pour 2004 s’élève à 106 millions d’euros.

23-03-2005 15:34
Imprimer cette page

Thèmes

Cet article se rattache à ...
Premier ministre et nouveau gouvernement français - Actualité politique et internationale, informations sur la composition du gouvernement, le Premier ministre Jean Pierre Raffarin et les différentes institutions et organimes de la République. Toute l'information gouvernementale, le conseil des ministres, la liste des ministres (membres du gouvernement) et de chaque ministère et les politiques développées par le gouvernement en France.
Les ministres du gouvernement Raffarin 4 : Les grandes réformes : loi sur la laicité, lutte contre le chomage, politique emploi, securité routière, budget état ...

Composition du gouvernement - Forum de discussion - Reforme des retraites - nouvelles technologies - Premier Ministre / gouvernement


Accueil ThématiqueToute l'information gouvernementale en continuLes chantiersLe gouvernementParticipez aux forums
République Française   |   SIG © 2005   |   Infos Site   |   Version Mobile   |   RSS   |   Màj : 25/04/2007, 17:40